Sélectionner une page
[embedyt] http://www.youtube.com/watch?v=qZPaRE5RBbQ[/embedyt]
26ème épisode de LMEJ, suite de l’épisode 25 sur le rôle de l’accent circonflexe. Comme on l’a vu hier, cet accent permet de différencier deux mots qui s’écrivent pareil mais qui n’ont pas le même sens.
La deuxième fonction de l’accent circonflexe est de remplacer une lettre qui existait il y a fort longtemps, qui a désormais disparu et ne se prononce plus aujourd’hui. On appelle ce phénomène l’amuïssement d’une lettre. Il s’agit le plus souvent de la lettre « s », qui s’est amuïe au cours du Moyen-Âge.
Allez, place aux exemples maintenant !
Feste est devenu fête. Regardez ce qu’il s’est passé : le s s’est transformé en chapeau ! Magique non ? Dans la même famille, il existe festin, festivité, festival, et bien d’autres dérivés.
Castel est devenu château.
Ostel est devenu hôtel ou hôpital. Les mots « hospitaliser », « hospitalier » et leurs dérivés ont quant à eux conservé leur « s » d’origine.
Et il y en a plein d’autres parmi lesquels :
Fenestre > fenêtre
Mesme > même
Bastir > bâtir
Beste > bête
Coste > côte
Isle > île
Pasques > Pâques
L’accent circonflexe vient également remplacer d’autres lettres disparues :
Le « a » dans aage qui est devenu âge
C’était LMEJ, on se retrouve demain pour la suite et fin de cette série sur l’accent circonflexe !